Camping-car : les réglementations

Ci-après les points essentiels qui s’appliquent aux Camping-cars :

  • les passagers ont chacun leur propre ceinture de sécurité,
  • il n’y a pas de permis conçu spécialement au Camping-car,
  • ils ont les mêmes règles de conduite que les voitures,
  • ils ne doivent pas dépasser les limites de chargement,
  • ils doivent se garer comme une voiture,
  • pareillement que les voitures, les Camping-cars doivent faire des contrôles techniques.

Les permis de conduire d’un Camping-car

Pour un Camping-car de moins de 3,5 tonnes, le permis B est suffisant pour le conduire. Par contre, des permis spécifiques sont requis pour ceux qui veulent conduire un Camping-car ayant un poids supérieur à 3,5 tonnes,  ou pour ceux qui utilisent une remorque supérieure à 750 kg.

A savoir : saviez-vous que le camping-car est compatible à l’application Android Auto ? Suivez ce lien pour plus d’information.

Le nombre de places à respecter

Évidemment, l’usage de la ceinture de sécurité homologuée est obligatoire une fois sur route. Il est important de s’assurer avant de louer ou acheter un Camping-car que le nombre de places mentionné dans la carte grise convient à vos attentes.

La surcharge du Camping-car à éviter

Le poids total autorisé en charge ou PTAC d’un Camping-car est mentionné sur sa carte grise. En effet, il indique le poids à vide en ordre de marche ou PVOM et le poids maximum. Il est essentiel de bien les respecter et éviter toute surcharge. Donc, vous devriez bien contrôler le poids total de tous les bagages.

Le code de la route pour les Camping-cars

Comme tous les véhicules automobiles, le Camping-car est soumis au Code de la route. Toutefois, quelques interdictions spécifiques (exemple : les limites de vitesse pour les Camping-cars poids lourd) peuvent être imposées par certaines réglementations locales pour les automobiles comme les Camping-cars. Il suffit simplement de bien respecter les panneaux.

A voir aussi : l’optimisation du système audio multimédia d’un camping-car ici.

Le contrôle technique et l’homologation d’un Camping-car

Des règles d’homologation spécifique régissent la cellule d’habitation de ce genre d’automobile. En effet, lors de l’homologation du Camping-car, diverses normes de contrat d’adhésion sont tenues en compte. Quant à la cabine, le moteur… les règles sont pareilles que les voitures. D’où la nécessité d’un contrôle technique qui doit se faire au moins tous les deux ou quatre ans. Notons que le contrôle se fait dans des centres de contrôle (soit des centres ordinaires soit des centres spécifiques pour les poids lourds).